Trader l'action CGG

  • Capitalisation boursière totale : 1 216.85 MEUR
  • Nombre de titres : 709 949 912
  • Place de cotation : Euronext Paris
  • Marché : Compartiment A
  • Indice : CAC40
  • Secteur d’activité : Parapétrolier

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Note: 5.00 1 votes
 

L’activité de la société CGG :

Pour bien trader sur le cours d’une action en Bourse, il est bien entendu nécessaire de connaitre parfaitement la société qui émet ce titre et ses principales activités. C’est ce que nous vous proposons maintenant avec une présentation complète de CGG et de son secteur.

Le groupe CGG est une entreprise française qui exerce des activités dans le secteur parapétrolier et plus précisément dans les services et produits géophysiques à destination des compagnies pétrolières et des compagnies gazières. Il s’agit d’ailleurs d’un des leaders mondiaux de ce secteur d’activité à l’heure actuelle.

La plus grande part des revenus de ce groupe est issue des prestations de services géophysiques qui représentent à eux-seuls plus de 73.7% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Ces services correspondent notamment aux prestations d’enregistrement, de traitement et d’interprétation des données sismiques terrestres et marines. Le reste des activités du groupe CGG concerne la fabrication d’équipements sismiques avec la génération de 26.3% du CA du groupe. Cela concerne par exemple les appareils d’enregistrement et de transmission, les vibrateurs d’acquisition de données sismiques, les logiciels de traitement et d’interprétation de données et d’autres produits de ce type.

Comme vous le savez peut-être déjà, le groupe CGG est une entreprise à portée internationale puisqu’elle exerce ses activités à travers le monde entier. En ce qui concerne la répartition géographique de ses revenus, on sait notamment que la plus grande part soit 37.4% provient de l’Europe-Afrique et le Moyen-Orient. On trouve ensuite le secteur de l’Amérique Latine pour près de 22.4%, le secteur de l’Amérique du Nord avec 20.5% du chiffre d’affaires et enfin le secteur de l’Asie Pacifique qui génère 19.7% du CA.

 

Connaitre la concurrence de l’action CGG :

Si CGG fait partie des plus grandes entreprises de son secteur d’activité, elle fait également face à une concurrence importante à l’international. Or, avant de spéculer sur le cours de cette action, vous devez bien entendu connaitre les plus grands adversaires de ce groupe afin de suivre de près leurs actualités et évènements majeurs. Voici ces concurrents :

  • Le groupe américain Schlumberger NV est le numéro un mondial de la prestation de services pétroliers pour l’exploration et la production de pétrole et de gaz et fait donc partie des grands concurrents de CGG. Il propose principalement des services pétroliers comme l’évaluation et le développement de gisements mais aussi des services de surveillance et de contrôle sismique.
  • Toujours aux Etats-Unis, on trouve également la société Halliburton Company qui est également l’un des leaders mondiaux de ce secteur d’activité et qui propose notamment des prestations de construction et de production mais aussi des prestations de forage et d’inspection à destination des industries pétrolières et gazières.
  • Parmi les plus grands concurrents de CGG, on trouve aussi le groupe Technip FMC qui est, comme son nom l’indique, issu de la fusion en janvier 2017 des entreprises Technip et FMC Technologies. Cette entreprise compte donc également parmi les leaders internationaux des secteurs de l’ingénierie, de la construction de projets clés en main et de services à destination de l’industrie pétrolière, pétrochimique et gazière. Ce groupe d’une importance forte sur le marché propose notamment des services de conception, de production et de commercialisation de systèmes et d’équipements pétroliers et gaziers dans le monde entier.
  • On peut également citer ici le groupe Saipem qui est spécialisé dans le domaine des prestations d’ingénierie et de construction pour les industries pétrolières et gazières et dont les activités concernent principalement les prestations d’ingénierie, de construction et d’installation offshore et onshore mais qui propose aussi des prestations de forage.

Lorsque vous réaliserez vos différentes analyses du cours de l’action CGG, nous vous recommandons vivement d’inclure à celles-ci une analyse complète de la concurrence de ce groupe en tenant compte notamment des actualités majeures de ces grands groupes, de leurs résultats financiers, de leurs contrats majeurs ou encore de leurs parts de marché sur les segments en concurrence directe avec ceux sur lesquels exerce Saipem.

 

Les alliances stratégiques mises en place par le groupe CGG :

Il va de soi que le groupe CGG n’a pas que des ennemis mais également des alliés qui lui permettent de prendre stratégiquement des parts de marché, de développer sa présence dans le monde ou de gagner de nouveaux contrats. Le groupe met en effet régulièrement en place des partenariats stratégiques avec d’autres grandes entreprises mondiales et ces partenariats sont très souvent suivis de mouvements importants de son cours de Bourse. Voici quelques exemples récents d’alliances de ce type :

  • Tout d’abord et en 2011, le groupe CGG a mis en place un partenariat stratégique avec le groupe Bourbon. Ce partenariat était en réalité un contrat d’affrètement d’une durée initiale de 5 années concernant une série de six navires neufs de support sismiques soit une première dans cette industrie. Deux années plus tard soit en 2013, les navires appelés Bourbon Petrel et Bourbon Fulmar seront mis en service et un troisième navire appelé Bourbon Gannet suivra rapidement. Ces navires ont été construits sur le chantier Grandweld situé à Dubaï qui livrera les autres navires commandés en 2014. Ces navires répondent bien entendu aux spécificités opérationnelles de CGG.
  • Plus récemment soit en 2019, d’autres partenariats majeurs ont eu lieu en ce qui concerne CGG comme le partenariat mis en place entre sa filiale Sercel et la société française de services Apave en ce qui concerne la fourniture d’une solution de surveillance de structures. La société Sercel a ainsi pu allier sa technologie de capteurs de pointe à l’expertise de spécialistes du métier de la surveillance des structures. Sercel va ainsi pouvoir bénéficier de l’implantation du groupe Apave dans le but de proposer une solution de surveillance en continue et d’aide à la décision innovantes à destination de tous les opérateurs de structures du monde entier. Les deux entreprises envisagent, par le biais de ce partenariat de grande ampleur, de commercialiser cette solution dans le courant de l’année et de réaliser les tous premiers déploiements en France en début d’année 2020.
  • Toujours en 2019, le groupe CGG a également mis en place une alliance stratégique qui fait beaucoup parler d’elle avec le géant américain Microsoft. Il s’agit ici d’une opération de partenariat portant sur le développement de services de géoscience sur l’environnement Azure Cloud de Microsoft mais également sur une accélération des processus itératifs d’exploration et de développement de ses clients. Par le biais de ce partenariat et grâce à la solution Azure Cloud, les compagnies pétrolières clientes de CGG vont donc avoir accès à une immense bibliothèque de données de géoscience ainsi qu’à des logiciels d’interprétation, d’analyse et de caractérisation des réservoirs de CGG. Ces clients auront ainsi la possibilité de profiter également de l’hébergement optimisé des solutions de gestion des données E&P de CGG.
  • Enfin, encore en 2019, le titre de CGG a connu une hausse intéressante suite à l’annonce d’un partenariat mis en place avec le groupe Shearwater. Cet accord porte en réalité sur le transfert à ce groupe de 5 navires. Plus précisément et comme l’a précisé le groupe dans un communiqué de presse officiel, cet accord a pour objectif principal de prévoir le transfert à Shearwater de 5 navires haut de gamme que possède actuellement le groupe CGG et sa filiale CGG Marine Ressources Norges AS en association avec la société Eidesvik Offshore.

Bien entendu, vous ne devez pas concentrer votre attention sur ces accords passés pour détecter des mouvements intéressants du cours de l’action CGG mais au contraire être à l’affut de nouvelles annonces de partenariats stratégiques de la part de ce groupe qui auront une influence directe ou indirecte sur cette valeur. Pour cela, il vous suffit de suivre l’actualité de cette entreprise.

 

Les éléments en faveur d’une hausse du cours de l’action CGG :

Pour avoir toutes les chances de prévoir au mieux les futures variations du cours de l’action CGG, vous devez bien connaitre les avantages et inconvénients de cette valeur et donc les forces et faiblesses de cette entreprise que nous allons vous présenter ici un peu plus en détails. En comparant ces éléments, vous aurez une meilleure visibilité de la manière dont les investisseurs voient cette valeur.

Tout d’abord, on notera que le groupe CGG bénéficie d’un positionnement avantageux sur certains segments comme les services géophysiques et sismiques intégrés puisqu’il fait partie des leaders de celui-ci avec plus d’un quart des parts du marché mondial. Le groupe est également le numéro un mondial du segment des équipements géophysiques grâce à sa filiale Cercel qui détient 70% des parts de marché mondial.

On apprécie également le fait que les activités du groupe soient bien réparties entre les différents pôles avec une part certes plus importante dans l’acquisition sismique mais également des parts non négligeables pour les activités d’équipement et de géoscience avec la filiale CGR.

Le groupe CGG se démarque également de la concurrence de son secteur d’activité par sa bibliothèque de données multi-clients qui est actuellement la meilleure ce qui lui donne un poids plus important en termes d’acquisition.

Toujours en ce qui concerne les points forts de cette valeur et les atouts de cette entreprise, on retiendra également que la stratégie menée par le groupe depuis quelques années a porté ses fruits avec une baisse sensible de la structure des coûts et de la sécurisation des liquidités atteinte en 2018 comme cela était prévu.

Le groupe maintient d’ailleurs une stratégie bien pensée pour les années à venir avec pour objectif de réduire son exposition au marché de l’acquisition de données contractuelles en cherchant à atteindre plus de 60% de ses revenus par le biais de sa filiale GGR pour Géologie, Géophysique et Réservoir ainsi que 25% en provenance de l’équipement et donc seulement 15% en provenance de l’acquisition de données.

 

Les éléments en faveur d’une baisse du cours de l’action CGG :

Comme nous venons de le voir, il existe de nombreux atouts dont le groupe CGG peut profiter pour gagner encore des parts de marché et permettre à son action en Bourse de gagner des points dans les années à venir. Mais vous devez également connaitre les principaux points faibles de cette valeur que nous allons vous présenter maintenant :

Le premier point faible de cette entreprise concerne bien entendu les risques géopolitiques auxquels ses activités sont particulièrement exposées et qui peut à tout moment entrainer une perte de rentabilité.

Le secteur d’activité du groupe est également un élément laissant planer quelques doutes car son activité est particulièrement cyclique en début de chaine des services pétroliers. La rentabilité de CGG se montre ainsi sensible par exemple aux réductions d’investissement qui sont encore prévues à la baisse pour les années à venir.

Pendant quelques années, les résultats opérationnels du groupe ont également déçu les investisseurs avec une baisse des revenus entrainée par le pôle équipement de la filiale Sercel et la division Acquisition. Les investisseurs craignent donc encore aujourd’hui un retour à des pertes de profits et se montrent plus prudents qu’auparavant dans leurs prises de position à l’achat sur cette valeur.

Un autre facteur qui peut également peser sur l’attrait de l’action CGG pour les investisseurs concerne les mauvaises notations obtenues par le groupe de la part des agences de notation et qui ternissent son image.

Rappelons enfin que le cours de cette action a connu des plus bas historiques récemment avec des prises de position à la vente très importantes sur le marché.

 

Faire des prévisions sur le cours de l’action CGG :

Comme nous vous l’avions annoncé en introduction, nous vous proposons à présent de découvrir de quelle manière vous pouvez anticiper les futures variations du cours de l’action CGG grâce à l’analyse fondamentale. Pour mettre en place cette analyse de la manière la plus efficace possible, vous devez en effet repérer et analyser les données en provenance de l’actualité qui auront le plus d’impact sur son évolution. En voici quelques exemples précis :

Tout d’abord et comme nous l’avons rapidement évoqué plus haut, on sait que les activités du groupe CGG sont fortement exposées aux investissements des compagnies pétrolières. Or, ces investissements dépendent quant à eux de l’évolution du prix du pétrole. C’est la raison pour laquelle on prendra soin de surveiller de près le marché des matières premières et le cours de l’or noir.

Bien entendu, on suivra de très près les plans de développement stratégiques mis en œuvre par le groupe et sur lesquels il communique régulièrement avec des objectifs chiffrés. Ces plans concernent notamment des stratégies de réduction des coûts afin d’augmenter la rentabilité à long terme comme des cessions d’actifs non stratégiques, la réorientation des activités sur les métiers les plus profitables et d’autres opérations de ce genre.

Les projets de grande ampleur comme celui mis en place il y a quelques années au Mexique peuvent aussi avoir une influence positive sur le cours de ce titre et vous devez donc surveiller l’actualité du groupe en ce sens.

Parmi les chiffres que vous devez suivre avec le plus d’intérêt en ce qui concerne CGG, on retiendra également les objectifs de réduction de la dette de ce groupe qui, s’ils sont atteints, pourront améliorer son image aux yeux des investisseurs et profiter à son action en Bourse.

Bien entendu, on suivra de près toutes les opérations de rapprochement stratégique de CGG avec d’autres grands entreprises mondiales et la création de partenariats ciblés.

Si cette analyse fondamentale va bien entendu vous permettre d’obtenir des signaux d’achat ou de vente fiables, vous ne devez pas négliger pour autant l’analyse technique de cette valeur afin d’affiner encore davantage votre stratégie grâce aux différents indicateurs graphiques de tendance et de volatilité.

Comment commencer à trader des actions en ligne

Il est possible de trader sur le cours d'actions avec les CFD en rejoignant dès à présent une plateforme de trading en ligne innovante et pratique sur laquelle vous trouverez des outils performants.

Trader des actions en ligne !

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.