Note: 4.50 4 votes
 

Le critère du coût

Une première démarche consiste tout simplement à comparer le montant de sa facture impayée au coût généré par un organisme externe.

N’oubliez pas d’ajouter au montant de votre facture impayée

  • le montant généré par le temps-homme consacré aux relances
  • la baisse de productivité qui va être générée par le temps passé à recontacter vos débiteurs.

On estime que ce montant représente plus de 50% de l’impayé.

  • le coût généré par les différents interlocuteurs que vous allez devoir contacter (avocat, huissier …)

 

Vous constaterez rapidement qu’une facture impayée génère un coût bien supérieur à son montant, et que la mise en relation avec un organisme de recouvrement externalisé s’impose beaucoup plus rapidement que vous l’imaginez.

 

La simplicité d’utilisation

La procédure de recouvrement de créance est lourde et complexe, et il est judicieux de se faire accompagner par un organisme spécialisé.

Encore faut-il que la prestation proposée par cet organisme soit elle-même facile d’utilisation !

Les sites de recouvrement dématérialisé, comme Rubypayeur, ont l’avantage d’être très intuitifs et de permettre une demande de recouvrement en quelques minutes à peine.

Sur ce site, l’entreprise créancière doit tout simplement répondre à quelques questions (montant de l’impayé, date limite de règlement …) avant que la procédure ne soit mise en place.

Le cabinet de recouvrement prend alors la démarche en charge : envoi de mails et de lettres recommandées de relance à l’entreprise débitrice, envoi d’une lettre de mise en demeure.

Si au bout de quinze jours la procédure de recouvrement à l’amiable n’a pas porté ses fruits, l’organisme vous proposera alors de mettre en place une procédure de recouvrement judiciaire.

Là encore, avec Rubypayeur, la simplicité d’utilisation est de mise : vous n’aurez qu’à communiquer certains documents spécifiques (lettre de mise en demeure, factures impayées, devis signé, justificatif du travail réalisé), et la société prendra en charge toutes les démarches : transmission du dossier à une autorité juridique compétente, réception de l’ordonnance portant injonction de payer, remise de cette injonction de payer à l’entreprise débitrice par huissier de justice.

 

Communautarisme et digital

Les organismes de recouvrement de créance ont la possibilité de signaler les défauts de paiement de certaines entreprises à leurs utilisateurs, et de référencer les mauvais payeurs. Ainsi, Rubypayeur enregistre toutes les entreprises qui n’ont pas réglé la somme due à l’issue du recouvrement à l’amiable.

Un complément intéressant aux rapports de solvabilité classiques.

Par ailleurs, Rubypayeur propose aux entreprises de signer une charte où elles s’engagent à respecter scrupuleusement leurs délais de paiement.

Pour les entreprises signataires, cette charte ouvre des droits à un label diffusables sur leurs supports de communication. Un outil efficace pour communiquer sur ses bonnes pratiques et pour mettre en confiance ses partenaires.

Plus d'information sur le recouvrement et la gestion de vos impayés sur entreprise-et-compagnie.fr.