Note: 4.36 11 votes
 

Pourquoi faut-il répartir son épargne ?

Etre capable de diversifier son épargne est primordial pour tout investisseur qui souhaite vraiment gagner de l’argent. Il est en effet utile de savoir saisir les bonnes opportunités de faire des profits importants, mais il faut aussi être capable d’identifier les risques afin de les éviter.

Si vous placez tout votre argent sur une seule et même solution d’épargne, vous risquez de vous retrouver avec des pertes ou un rendement insuffisant.

Mais le choix de la répartition de cette épargne dépend également de vos envies, de vos projets futurs et de votre horizon de placement.

 

Répartir son épargne sur le court terme :

Si vous n’envisagez de placer votre argent que sur une courte période, il est recommandé de préférer les solutions qui présentent le moins de risques. Dans ce cas, vous pouvez choisir d’ouvrir un ou plusieurs livrets bancaires comme le livret A, le LDD ou un livret d’épargne maison que les banques en ligne sont nombreuses à proposer.

Vous pourrez ainsi garder votre capital disponible tout en générant des profits. Mais bien entendu, la plupart de ces solutions n’offrent pas un taux d’intérêt très avantageux.

 

Répartir son épargne sur le moyen terme :

Si vous envisagez de placer votre argent sur plusieurs années, soit une durée d’environ 5 ans, alors vous pourrez davantage diversifier vos placements et vous orienter vers les marchés financiers en plus d’une solution sécurisante évoquée plus haut.

Pour garder la liberté de vos projets à moyen terme, vous pouvez par exemple choisir de souscrire des obligations par le biais d’un compte-titre ou d’un PEA ou encore par l’intermédiaire de SICAV ou de FCP de votre assurance-vie. Vous pourrez ainsi profiter de performances plus intéressantes avec un minimum de risque.

 

Répartir son épargne sur le long terme :

Enfin, abordons la partie qui concerne les investisseurs à plus long terme, c’est-à-dire ceux dont l’horizon de placement est supérieur à 8 ans. Ce type de placement peut être une solution pour vos enfants plus tard ou pour financer un projet de retraite.

Si vous êtes dans cette situation, il est possible d’investir sur des actions en Bourse qui offrent de bons résultats mais qui sont bien entendu soumises aux fluctuations des marchés. Pour ce faire, vous disposez, auprès de votre banque en ligne, de plusieurs solutions. Vous pouvez ainsi investir en Bourse par le biais de votre compte-titres ou de votre PEA ou encore en souscrivant une assurance-vie. Rien ne vous empêche également de choisir deux de ces solutions de placement pour augmenter vos chances de voir fructifier votre capital. Mais attention, ces types d’épargne ne sont rentables fiscalement que si vous laissez votre argent placé pendant au moins 8 ans.

Il est à noter qu'en parallèle de vos objectifs de placements, il est important de structurer votre épargne de façon intelligente. A savoir :

  • En priorité une épargne de précaution. Disposée sur des placements très liquides (disponibles de type livrets ou comptes à terme) elle vous servira en cas de coup dur. Déblocable immédiatement nous vous conseillons de constituer entre deux et trois mois de salaires en réserve. Au delà, cela n'est plus nécessaire car le rendement des placements liquides est très faible, de l'ordre de 1%.
  • Une fois cette épargne de précaution constituée vous pouvez investir en fonction de vos objectifs. PEL pour un achat immobilier ou un projet entre 3 et 6 ans. Sur le long terme une assurance-vie, un PEA ou l'immobilier locatif...

 

Comment répartir son épargne en fonction de votre âge :

Selon le moment de votre vie dans lequel vous vous trouvez, les possibilités d’épargne à votre disposition ne présentent pas forcément le même intérêt. Nous allons donc vous présenter ici les meilleures solutions d’épargne selon votre tranche d’âge :

  • Si vous avez entre 20 et 30 ans, vous n’avez peut-être pas envie de cotiser pour votre retraite. En revanche, un investissement immobilier peut représenter une forme d’épargne intéressantes à cet âge. Nous vous conseillons ici d’acheter un bien locatif. Vous pouvez également placer une partie de votre épargne en Bourse.
  • Si vous avez entre 30 et 40 ans, vous pouvez diversifier votre épargne en privilégiant les produits de type assurance-vie qui montre une fiscalité avantageuse et vous permettra de financer de futurs projets comme les études de vos enfants.
  • Si vous avez entre 40 et 50 ans, c’est le moment idéal pour vous tourner vers les produits de défiscalisation. Cela concerne notamment l’immobilier locatif en investissant dans un logement non-meublé dans du neuf ou meublé de l’ancien à condition d’être sûr de pouvoir rembourser les mensualités même si vous ne trouvez pas immédiatement de locataire. La loi Pinel est en effet particulièrement attractive.
  • Si vous avez entre 50 et 60 ans, vous privilégierez les types d’épargne les plus sécurisés en maximisant vos placements en assurance-vie sur les fonds en euros ou en sortant des actions non-cotées. Pensez également aux produits qui vous permettront de capitaliser des intérêts en franchise d’impôt afin de réduire l’impact de votre tranche marginale d’imposition souvent élevée.
  • Enfin et si vous avez plus de 62 ans, vous devez privilégier les produits qui vous permettront de compenser votre baisse de revenus. Réduisez ainsi votre portefeuille d’actions et concentrez-vous sur votre assurance-vie qui vous permettra de dégager des revenus complémentaires défiscalisés en étant maximisée. Si vous avez investi dans l’immobilier, il est conseillé d’en céder une partie ou de préparer la transmission de vos biens.

 

Bien répartir son épargne entre épargne de précaution et autres produits :

Pour avoir une épargne bien répartie et équilibrée, il est souvent conseillé de la ventiler entre une épargne de précaution et une épargne plus rémunératrice.

Il est cependant d’abord conseillé de vous constituer une épargne de précaution afin de faire face aux imprévus. Il n’est pas impossible que vous ayez besoin d’une somme d’argent rapidement disponible pour payer des frais inattendus sur votre voiture, faire face à une perte d’emploi ou remplacer du matériel coûteux tombé en panne. En effet, si vous ne disposez pas de cette épargne de précaution, vous serez dans l’obligation d’utiliser votre découvert voire de souscrire un crédit à la consommation qui vous endettera encore davantage. Il va de soi qu’une telle situation serait compliquée à gérer sur le long terme.

L’épargne de précaution est donc utile et même indispensable puisque vous pourrez y puiser l’argent dont vous avez besoin si nécessaire. Ce type d’épargne doit donc être votre principal objectif. Vous pouvez ici vous fixer une épargne de précaution équivalente à 10% de vos revenus. Bien entendu et lorsque cette épargne aura atteint son maximum et si elle n’a pas été utilisée, vous pourrez l’utiliser pour vous payer des vacances ou vous faire plaisir autrement. Cela demande un effort de départ important mais vous permettra d’avoir l’esprit tranquille.

 

Les autres épargnes que vous pouvez souscrire ensuite :

Une fois que vous aurez constitué une épargne de précaution suffisante pour affronter l’avenir sereinement, vous pourrez vous intéresser à d’autres types d’épargne dans le but de financer de futurs projets ou d’investir.

Une épargne projet vous aidera notamment à financer vos futures vacances, vos fêtes de noël ou vous acheter une nouvelle voiture. Les possibilités d’utilisation de cet argent son illimitées. Il existe de nombreux produits de placement adaptés à ce type d’épargne et qui sont plus ou moins rémunérateurs comme le PEL si vous envisagez de financer l’apport de votre achat immobilier.

Une épargne d’investissement, quant à elle, va vous permettre d’investir plus tard en Bourse notamment en vous constituant un capital suffisamment important pour être transformé en placement rentable.

Les deux types d’épargne que nous venons de vous présenter ne sont en réalité que des épargnes temporaires car une fois que vous y aurez accumulé la somme voulue, vous pourrez les utiliser pour vos financements. Mais là encore, l’objectif est bel et bien d’assurer votre avenir en misant chaque mois une partie de vos revenus sur ces produits.

Il est ici conseillé de trouver le bon équilibre entre votre épargne projet et votre épargne investissements. Bien entendu, cet équilibre va changer avec le temps selon vos besoins et votre situation. Si vous consacrez 10% de vos revenus à votre épargne, il est possible par exemple de placer 5% sur votre épargne projet et 5% sur votre épargne d’investissement. Cependant, la répartition de votre épargne va bien entendu dépendre de vos besoins dans chacun de ces deux types de projet et vous pouvez donc privilégier un type d’épargne à l’autre selon les objectifs que vous vous serez fixés.

Il vous sera possible de modifier cette répartition quand bon vous semble étant donné que vos besoins ne seront pas fixes non plus. Lorsque vous avez réalisé un investissement ou qu’un projet se profile dans votre esprit, il vous suffira de rééquilibrer cette épargne selon vos nouveaux besoins. Vous êtes ici le seul juge en ce qui concerne le meilleur équilibre entre vos différents types d’épargne. Il vous suffit de déterminer au plus juste vos besoins et vos objectifs. Bien entendu, cela sera plus simple si vous avez une bonne visibilité sur vos projets futurs étant donné que vous pourrez effectuer un calcul précis de la somme à épargner et ainsi déterminer quelle mensualité vous pouvez verser sur votre produit d’épargne et sur quelle durée. Selon vos capacités d’épargne il ne vous restera plus qu’à attribuer le reste à l’autre épargne.

Bien entendu et notamment si vous ouvrez un compte en ligne, vous pouvez obtenir des conseils de la part de votre conseiller quant à la manière de gérer et répartir au mieux votre épargne.

Gérer vos produits d’épargne depuis chez-vous

L’un des avantages des banques en ligne est qu’elles vous offrent la possibilité de gérer votre épargne depuis chez-vous et d’ouvrir plusieurs produits d’épargne et de placement à distance et en toute liberté.

Placer votre épargne en ligne