Note: 4.78 9 votes
 

Pourquoi cette évolution des taux d’intérêt ?

Pour comprendre les raisons de cette remontée des taux d’intérêt des crédits immobiliers, il faut se tourner vers la macro-économie.

Le premier facteur concerne l’évolution de la politique de la BCE (Banque Centrale européenne). Il y a trois ans de cela, la BCE a entamé une procédure de rachat des dettes de différents états et d’entreprises européennes. Le but d’une telle initiative est de lutter contre la crise économique en zone euro, en faisant circuler de l’argent jusqu’à ce que l’inflation atteigne une valeur de 2 %.

Les résultats se sont rapidement ressentis sur l’économie européenne, à tel point que l’euro en a perdu de sa valeur au passage. Les banques ont alors baissé les taux de leurs crédits immobiliers et consommation, ce qui a eu pour conséquence de diminuer les crédits immobiliers à long terme. Cependant, la Banque Centrale européenne a annoncé qu’elle mettrait fin à ce programme QE (Quantitative Easing) à la fin décembre 2018. Les emprunteurs prévoient donc une augmentation des taux d’intérêt des crédits immobiliers pour le début de l’année 2019.

Autre facteur qui pourrait expliquer la remontée des taux d’intérêt des crédits immobiliers de ces deux dernières années, l’effritement de la capacité d’emprunt des emprunteurs lié à la hausse des prix des logements ou encore par une offre du marché insuffisante. Pour approfondir ce sujet, vous pouvez vous rendre sur le site spécialisé de l’immobilier 123immo.info.

 

Quel impact sur les emprunteurs ?

Certes, une hausse des taux de crédits immobiliers est prévue pour l’année 2019, mais elle devrait tout de même rester stable et ne devrait pas bouleverser de trop le dynamisme du marché immobilier en France. En effet, si cette remontée est confirmée, et compte tenu de l’augmentation des revenus des ménages attendue pour l’année 2019, la différence entre le coût du crédit immobilier et les prix de l’immobilier et des biens de consommation resterait ainsi stable. Le pouvoir d’achat de foyers ne devrait pas être touché outre mesure, comme nous l’explique cet article publié dans la rubrique immobilière du Figaro.

Les conséquences sur le long terme de cette montée des taux d’intérêt des crédits immobiliers sont un ralentissement des transactions, suivi d’une réévaluation des prix du marché. Attention, il ne s’agit pas d’une baisse des prix, mais d’une décélération de la hausse.

Enfin, il faut prendre en considération l’évolution inégale des marchés immobiliers en France. S’il en est pour certaines villes comme Paris, ou Bordeaux, par exemple, qui sont en avance et qui bénéficient déjà d’une forte hausse des prix depuis ces dix dernières années, il est d’autres villes qui, a contrario, sont en retard. Les prix de l’immobilier dans ces villes-là sont en baisse ou restent stables. Il n’est pas impossible que ces villes retardataires finissent par rattraper ces marchés d’ici quelques années.

En conclusion, il est recommandé d’investir très rapidement dans la pierre, en achetant dès à présent votre bien immobilier. Vous bénéficiez des meilleurs taux sur le site Vousfinancer.com.