Trader sur la Bourse de New-York

76% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent


Note: 4.44 9 votes
 

Les principaux indices boursiers de la Bourse de New-York :

Actuellement, la Bourse de New-York compte trois grands indices boursiers majeurs pour le pays avec bien entendu le NYSE Composite mais aussi et surtout deux grands indices boursiers nationaux américains que nous vous présentons ici plus en détails :

Le Dow Jones ou Dow Jones Industrial Average  également appelé Dow ou DJIA. Il s’agit sans aucun doute du plus vieil indice de la Bourse de New-York mais aussi du plus ancien indice boursier au monde.  Il est détenu par le Dow Jones Inxexes qui est une entreprise détenue à 90% par le CME Group et à seulement 10% par la Dow Jones and Company. Comme son nom l’indique, le DJ 30 est composé de 30 entreprises les plus importantes du marché et sa composition évolue bien entendu avec le temps. Aujourd’hui, il ne reste plus aucune des 12 sociétés qui en faisaient parie à l’origine étant donné que la dernière soit la société General Electric est sortie de cet indice en 2018.

Le deuxième indice boursier majeur de la Bourse de New-York est le S&P 500 également appelé indice Standard&Poo’rs. Cet indice est détenu et géré par l’une des plus grandes agences de notation financière qui lui a d’ailleurs donné son nom. Il s’agit donc de l’agence Standard & Poor’s. Le S&P 500 est également un indice boursier assez ancien puisqu’il a été créé en 1957. Depuis sa création, il a largement dépassé le Dow Jones en ce qui concerne sa représentativité du marché américain. Cela tient notamment au fait qu’il couvre environ 80% du marché boursier du pays en termes de capitalisation mais aussi au fait que son calcul tient également compte de la capitalisation de chacune des entreprises qui le compose. De plus, il est composé d’un plus grande nombre de valeurs puisqu’il intègre 500 entreprises contre seulement 30 pour le Dow Jones qui ne tient ici pas compte de la capitalisation des entreprises  ni du flottant mais uniquement du cours de bourse de ces 30 entreprises.

 

Comment est organisée la Bourse de New-York ?

Les actions de la Bourse de New-York sont réparties sur trois grands indices boursiers que sont le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500.

  • Le Dow Jones existe depuis 1897 et regroupe les 30 entreprises industrielles les plus performantes des Etats-Unis. Il est calculé en tenant compte de la pondération du prix des différents titres.
  • Le Nasdaq a quant à lui été créé en 1971 et comprend pas moins de 3 000 entreprises majoritairement sélectionnées dans les secteurs d’activités technologiques.
  • Enfin, le S&P 500 créé en 1957 par une agence de notation aujourd’hui très connue, comprend 500 titres d’entreprises que l’on retrouve à la fois sur le NYSE et sur le Nasdaq. Il est à lui seul très représentatif de l’économie internationale.

La Bourse de New-York est ouverte du lundi au vendredi de 9h30 à 16h00 (heure locale) et reste fermée pendant les jours fériés et les week-ends.

 

Evolution historique de la Bourse de New-York :

Au cours des dernières années, la Bourse de New-York a connu des moments difficiles, notamment suite à l’éclatement de la bulle des dotcom et la crise des subprimes survenues dans les années 2 000. Les attentats du 11 septembre 2001 ont également nuit aux marchés en entrainant la fermeture de ces derniers pendant une semaine. Enfin, la faillite de LehmanBrothers a également fait chuter la Bourse de New-York en 2008.

Cependant et depuis 2009, les principaux indices boursiers de New-York suivent de nouveau une tendance haussière en rattrapant une grande partie des points précédemment perdus. On remarque cependant un essoufflement de cette hausse depuis le milieu de l’année 2015 et un début de baisse en 2016 correspondant sans doute à une correction.

 

Comment accéder à la Bourse de New-York ?

Pour commencer à spéculer sur les nombreuses actions boursières de la place financière New-Yorkaise, il vous suffit d’ouvrir un compte de trading en ligne. Les plateformes de trading vous donnent en effet la possibilité d’accéder à la Bourse de New-York par le biais des CFD sur actions et sur indices.

Grâce à ce compte de trading, vous serez libre de spéculer à la hausse comme à la baisse sur ces actifs américains, en direct du marché et en temps réel. Un véritable avantage car cette Bourse bénéficie d’une plus grande liquidité que les autres places financières internationales et offre ainsi davantage de possibilités de profit à court ou à moyen terme (mais aussi de risque de perte).

Vous trouverez bien entendu également sur ces plateformes des informations et conseils boursiers pertinents à propos de la Bourse de New-York et de ses actifs.

 

Dates importantes à propos de la Bourse de New-York :

Depuis sa création, la Bourse de New-York a bien entendu connu de nombreux évènements importants qui ont influencé ce marché et ses principaux indices et valeurs. Nous vous proposons donc à présent de redécouvrir les dates importantes qui ont marqué le NYSE.

  • 1792 : C’est l’année de la création de cette place financière par des agents de change de New-York. La convention qui a donné naissance à cette bourse est la convention de l’accord de Buttonwood qui tient con nom du platane sous lequel se tenaient ces agents et dont l’emplacement correspond aujourd’hui au 68,  Wall Street. A ses débuts, la  Bourse de New-York ne cotait que 5 titres, rois obligations d’état et deux actions bancaires. Mais rapidement soit en 1817, la bourse de New-York comptera plus de 380 000 titres. En 1830, elle connaitra un pic d’activité important avec la cotation des titres des sociétés de chemin de fer.
  • 1817 : La Bourse de New-York est rebaptisée New York Stock & Exchange Board suite à la rédaction d’une charte de l’organisation. Le nom actuel de New York Stock Exchange lui a été attribué plus tard soit en 1863. Le premier lieu qui a abrité cette place boursière fut le 40 Wall Street qui était alors loué pour 200$ par mois mais finalement, ce premier bâtiment a été détruit en 1835.
  • 1830 : La première société de chemin de fer est cotée à la Bourse de New-York est la Mohawk and Hudson Railroad.
  • 1884 : Une liste de 11 actions différentes est publiée par l’économiste Charles Dow, comprenant surtout des titres de sociétés de chemin de fer.  Il s’agit de la naissance de l’indice boursier Dow Jones qui prendra ce nom en 1896 en incluant en plus des valeurs industrielles.
  • 1896 : On assiste à une augmentation importante du volume des échanges de la bourse de New-York et ce, jusqu’en 1901 avec le  développement des transactions sur le Curb Market. Un nouveau bâtiment plus grand doit alors être construit pour répondre à cette hausse.  Les travaux dureront plusieurs années soit de 1901 à 1903 et coûteront 4 millions de dollars au total. Bien plus tard soit en 1978, ce bâtiment sera classé au National Historic Landmark et au registre national des lieux historiques.
  • 1914 :Avec le début de la première guerre mondiale, la Bourse de New-York connait sa première fermeture au mois de juillet avant de finalement rouvrir en novembre et ce, dans le cadre de l’opération de vente de bons du trésor pour le financement de l’effort de guerre.
  • 1929 : C’est bien entendu la date du krash boursier qui a touché la Bourse de New-York entre le 24 et le 29 octobre et qui  annoncera la grande dépression c’est-à-dire la plus grande crise économique du XXèm siècle.
  • 1934 : La SEC pour Securities and Exchange Commission surveille les transactions de ce marché.
  • 1938 : La direction du NYSE met en place un programme visant à mieux protéger les investisseurs suite à la crise de 1929.
  • 1967 : Un groupe d’anarchiste créé le scandale en s’introduisant dans cette place boursière  et en y jetant de faux billets de banque sur la foule ce qui créé un mouvement de panique.
  • 1971 : Le New York Stock Exchange devient une société à but non-lucratif et son conseil ne compte plus de 25 membres.
  • 1987 : L’indice Dow Jones perd 22.6% de sa valeur et enregistre ainsi sa plus forte baisse historique.
  • 1997 : Le Dow Jones enregistre une nouvelle baisse de l’ordre de 554.26 points et on utilise pour la première fois le système de disjoncteur de manière à stopper les échanges.  Désormais et depuis cet épisode, lorsque cet indice perd 10, 20 ou 30% de sa valeur,  la Bourse ferme de manière temporaire pendant une durée de quelques heures au maximum.
  • 2001 : Le NYSE connait une nouvelle fermeture entre le 11 et le 17 septembre suite aux attentats qui ont touché la ville.
  • 2003 : John Thain devient le nouveau président de la Bourse de New-York.
  • 2005 : La Bourse de New-York annonce son intention de racheter Archipelago Holdings.  La même année, on assiste à cette fusion et le NUSE perd son statut de société à but non lucratif pour devenir une société anonyme.
  • 2006 : Le NYSE Groupe et Euronext fusionnent et la nouvelle entité est nommée NUSE-Euronext.
  • 2013 : Le groupe ICE rachète le NYSE Euronext et celui-ci se sépare d’Euronext qui est ensuite introduit en Bourse en juin 2014.
  • 2018 : Une femme devient pour la première fois présidente du New-York Stock Exchange. Il  s’agit de Stacey Cunningham.

 

Quelles sont les valeurs que l’on peut trader sur la Bourse de New-York avec les CFD ?

Comme nous l’avons rapidement mentionné plus haut, la Bourse de New-York est accessible depuis la plupart des plateformes de trading en ligne du marché proposant des CFD. Mais plus concrètement, quelles sont les valeurs qu’il est possible de trader à partir de ces plateformes en ce qui concerne le NYSE ? Nous allons répondre ici ensemble à cette question importante.

Tout d’abord, vous pourrez bien entendu trader sur le cours d’actions en Bourse cotées sur le New York Stock Exchange depuis la plateforme de tout broker proposant des actions. Bien entendu, tous les titres de toutes les entreprises qui sont cotés sur cette place financière ne seront pas proposés tant la Bourse de New-York compte de valeurs différentes.  Toutefois, vous y trouverez assez facilement les valeurs qui entrent dans la composition des grands indices boursiers de cette place financière avec les valeurs du Dow Jones et une partie des valeurs du S&P 500. D’une manière générale, ces brokers font en sortes de proposer à leurs clients les actions les plus sollicitées et donc les plus liquides du marché. Mais attention ! Les actions américaines cotées en Bourse de New-York proposées par ces brokers varient d’un courtier à un autre et vous devez donc de préférence vous orienter vers un broker à l’offre complète ou vérifier qu’il propose bien les valeurs qui vous intéressent avant d’y créer votre compte.

Mais les actions en Bourse cotées sur la Bourse de New-York ne sont pas les seules valeurs que vous pouvez trader avec les CFD. En effet, la grande majorité des brokers du marché vous offrent également la possibilité de prendre position sur les grands indices boursiers de cette place financière que nous vous avons cités plus haut donc le S&P500 et le Dow Jones Industrial Average. Vous pourrez donc vous servir de ces instruments financiers pour spéculer sur la hausse ou la baisse du cours de ces deux indices et donc investir de manière plus globale sur le marché américain.

Bien entendu et quelle que soit la valeur sur laquelle vous envisagez d’investir,  vous ne devez pas vous contenter des informations que nous venons de vous délivrer mais réaliser une étude et une analyse précise de chaque valeur de manière indépendante.

Spéculer sur la Bourse de New-York avec les CFD :

N’attendez plus une seule seconde pour enfin profiter des avantages de la Bourse de New-York et de ses actifs en rejoignant une plateforme de trading de CFD connue pour la diversité de ses actions et indices américains.

Ouvrir un compte de trading !

76% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent