Note: 4.63 24 votes
 

Fond euro et unité de compte, que choisir ?

Vous avez quelques économies que vous souhaitez par exemple placer dans une assurance vie chez MAAF; sachez que vous pouvez souscrire à un contrat avec un investissement très faible, aucune mise de départ initiale n’est impérative.

Avant toute chose, il faut savoir qu’une assurance vie est en général une solution de placement multisupport ; grossièrement, vous pouvez répartir vos investissements de façon équilibrée entre deux fonds de placement : les fonds euros et les unités de compte.

  • Les fonds euros : il s’agit de fonds constitués majoritairement d’obligations, d’Etat ou d’entreprises, pour la plupart notées A au minimum. C’est votre assureur qui gèrera directement votre fonds pour votre compte. Les personnes ayant souscrit à une assurance vie monosupport, constituée exclusivement de fonds euros, s’assurent de façon certaine un revenu annuel, par « l’effet cliquet ». Ainsi, si vous ouvrez une assurance vie avec un placement de 10 000€, avec un taux de 2% garanti, les bénéfices réalisés génèreront eux-mêmes des gains les années suivantes, et les 10 200€ seront garantis de façon sûre. Ce revenu est composé d’un taux minimum garanti, et d’un pourcentage sur les gains réalisés par la compagnie d’assurance chez laquelle vous avez souscrit votre contrat. Les fonds euros sont un placement très sécuritaire, réservé aux investisseurs prudents. Il s’agit par définition du placement de « bon père de famille ». Les fonds euros sont plébiscités par 85% des souscripteurs à une assurance vie. En revanche, il ne faut pas s’attendre à une rentabilité trop conséquente pour ce placement.
  • Les unités de compte : A la différence des fonds euros, les unités de compte ne sont pas gérées directement par votre assureur mais par un cabinet de gestion.Ce type de support, réservé aux investisseurs plus audacieux qui ont une certaine connaissance des cours de la bourse, est un peu plus complexe que les placements en fonds euros. Il s’agit d’investissement dans des actions, des obligations ou des supports monétaires. Ce fond d’investissement est donc beaucoup plus fluctuant, et n’assure pas au souscripteur une rentabilité garantie de son assurance vie. L’assureur n’a aucune obligation de garantir au souscripteur une rentabilité minimum ; celui-ci court donc un risque nettement plus élevé. Pour autant, des unités de comptes judicieusement sélectionnées sont susceptibles de garantir une rentabilité beaucoup plus conséquente qu’un placement en fonds euros.

 

Comment diversifier mon placement ?

Si vous souhaitez ouvrir une assurance vie et que vous vous interrogez sur la façon dont vous devez répartir vos fonds entre unités de compte et fonds euros, votre assureur sera à même de vous conseiller ; il vous interrogera sur le montant de votre patrimoine, vos revenus, vos projets d’investissement … et vous posera également quelques questions plus techniques pour vérifier quel est votre niveau de connaissance sur les rouages de la bourse.

Il pourra voir ainsi si, au vu de votre profil, il est préférable de vous conseiller un fond très sécurisé, ou plus rentable à long terme quitte à prendre un risque mesuré.

En général, les souscripteurs contractent un contrat multisupport avec une très forte majorité de fonds euros et une minorité d’unités de compte.